S'inscrire ou se connecter:
METALSHIP Portail    

Interviews


Interview de Jari - Septembre 2004

Interview de Jari Mäenpää par John Stefanis réalisée en septembre 2004, pour Get Ready to Rock.

J'ai toujours trouvé un grand plaisir à interviewer des gens comme Jari Mäenpää. Le multi-instrumentaliste, qui vient juste de réaliser son premier album studio avec son groupe Wintersun explique d'où il a tiré son inspiration pour la réalisation de Wintersun, ses activités avec d'autres projets comme ArthemesiA, et ses plans pour l'avenir.



John Stefanis: Salut Jari, nous sommes ici pour parler de votre nouveau projet, Wintersun, et la réalisation du premier album, du même nom. Quand avez-vous décidé de former le groupe, et comment en sommes-nous arrivé à parler de la sortie de cet album ?

Jari: J'ai juste fait beaucoup de musique pendant des années, mais mon propre projet est resté dans l'ombre. J'étais très impliqué dans Ensiferum, alors je n'ai jamais fait grand-chose de mon propre matériel, mais je n'ai jamais arrêté d'écrire ma propre musique. Je savais qu'à un certain moment je ferais mon album et maintenant le moment est enfin venu. Les choses ont changé quand j'ai obtenu le contrat d'enregistrement et il était donc temps de plus me concentrer sur ma musique et sur l'enregistrement.

J.S: Avant de vous impliquer dans ce projet, vous étiez un membre d'Ensiferum avec qui vous avez enregistré deux albums. Pourquoi avez vous décidé de vous séparer ? Avez-vous néanmoins de bons rapports avec Markus Toivoinen ?

Jari: Oui, Markus est un bon ami. Le fait est que j'ai eu besoin d'une coupure avec Ensiferum (après l'enregistrement d'Iron), pour enregistrer mon album. J'ai estimé que c'était "maintenant ou jamais" et j'avais aussi depuis longtemps déjà réservé les studios, alors tout était fixé. Mais d'autre part une tournée d'Ensiferum a été réservée sur mes sessions de studio pour Wintersun, et l'un ou l'autre étant impossible à annuler, nous nous sommes séparés.

J.S: Quelles sont pour vous les principales différences entre Wintersun et Ensiferum ?

Jari: L'atmosphère entière est différente. Les mélodies de Wintersun sont plus sombres et mélancoliques. La musique est plus rapide et plus technique, bien qu'il y ait des chansons épiques lentes aussi. Et les paroles et images sont différentes.

J.S: La personne qui vous a aidé à donner vie à ce projet est Kai Hahto, l'homme qui manipule la batterie pour le groupe de grindcore Rotten Sound. Comment avez-vous dirigé la création d'un groupe avec un musicien qui vient d'un fond totalement différent comme Kai ? Est-il un membre permanent de Wintersun ?

Jari: Eh bien Kai peut jouer n'importe quoi et sa gamme dans le goût musical est très large. Il a aimé mon truc et voulait s'associer à mon groupe. Il a joué en tant que musicien de session dans l'album, mais maintenant nous avons parlé et il était d'accord pour jouer en live avec moi et dans mes futurs albums. J'ai été son fan pendant longtemps, alors j'étais p***** d'heureux de "l'avoir" ! Il cherchait également quelque chose de différent à jouer alors c'était aussi très inspirant pour lui aussi, je pourrais dire que c'était un match parfait :)

J.S: Je suis parvenu d'une façon ou d'une autre à établir une opinion quant à la façon dont l'album sonne, mais, curieux que je suis, je voulais vous demander: comment décririez-vous le son du groupe à quelqu'un qui n'a pas encore écouté votre album ?

Jari: Eh bien c'est difficile de mettre dans un certain genre, parce qu'il y a beaucoup de différence. Mais pour le décrire, je diraisquelque chose comme : Extreme Majestic Technical Epic Melodic Metal.

J.S: La plupart des groupes originaires de Finlande ont un faible pour l'abondance des parties mélodiques dans leurs compositions, qu'ils jouent du Power Metal (Stratovarius) ou du Melodic Death Metal (Children of Bodom). Etes-vous d'accord avec ce que je viens de dire, et si oui quelle en est la raison ?

Jari: Je ne peux pas vraiment dire quelle est la raison pour que ces groupes écrivent de la musique mélodique, mais oui, il y a beaucoup de groupes mélodiques ici. Personnellement j'adore la musique mélodique et ça sort naturellement, quand j'en écris. Quelquefois j'aimerais simplement jouer un truc comme Slayer, parce que j'adore ! Mais je suppose que les mélodies sont juste profondément ancrées dans mes racines. Néanmoins je dois dire qu'ici il y a aussi des groupes non-mélodiques, mais je suppose que beaucoup de gens à travers le monde aiment aussi la musique mélodique, c'est pourquoi des groupes finnois comme Stratovarius, CoB ou Nightwish ont du succès. Personnellement je n'aime pas vraiment beaucoup de ces groupes, j'aime l'ancien Stratovarius cependant.

J.S: Croyez-vous que votre précédente expérience avec ArthemesiA et Ensiferum a aidé à la création de cette réalisation bien ciblée ? Pouvez-vous voir des influences provenant de ces groupes dans la musique que vous avez créée pour cet album ?

Jari: Naturellement je suis influencé par moi :) Mais j'ai écrit des chansons spécialement pour Ensiferum, car ce groupe a son propre style. Même chose pour ArthemesiA. J'ai cherché à maintenir tous ces styles séparés, de sorte que Wintersun ne ressemble pas à ArthemesiA ou à Ensiferum. Mais c'est impossible dans une certaine limite, parce que j'ai mon propre style pour faire de la musique. Mais dans Wintersun j'ai une totale liberté d'écrire toute sorte de musique que je veux, et c'est ce qu'est ma musique, aucune règle ! Je pense qu'il ne devrait avoir aucune règle dans les groupes quelque soit la musique qu'ils jouent. J'ai toujours aimé les groupes comme Judas Priest qui n'ont pas peur de chercher quelque chose de nouveau et de différent.

J.S: Pourquoi avez-vous choisi d'utiliser Wintersun comme nom pour le groupe ? Est-ce lié de quelque façon à l'atmosphère que vous voulez créer avec votre musique ?

Jari: Totalement relié à l'atmosphère. L' Hiver reflète le côté froid et orageux de l'album et aussi la mélancolie et la magie finlandaises. Le Soleil est lié à la sensation univers, espace et étoiles de l'album, qui est aussi fortement lié aux paroles.

J.S: On peut détecter quelques influences de la musique Folk traditionnelle dans vos chansons. Est-ce que c'était une tentative délibérée ? Croyez-vous qu'il est possible de combiner successivement ces différents styles de musique ?

Jari: Ce n'est pas délibéré, je fais juste ce qui s'adapte et sonne bien à mes oreilles. Mon écriture est une sorte de construction et d'expérimentation. Quelques fois j'ai une vision de ce à quoi la chanson doit ressembler et je cherche à atteindre cette vision. J'entends la musique et puis je cherche juste à lui donner vie. Je crois que si tu arranges bien une chanson, il peut y avoir un bon nombre de styles et de différences, si l'arrangement ne fonctionne pas, ça sonnera comme de la merde.






J.S: Y a-t'il un message spécifique derrière la couverture de l'album ? Qui est l'artiste qui l'a créé, pourquoi avez vous choisi de travailler avec lui, et enfin, quelle est la chose qui créé cette lueur de lumière au coeur de la forêt ?

Jari: C'est peint par Necrolord, le même gars qui a fait les couvertures de Dissection, Emperor et Ensiferum, et d'autres. J'adore son travail ! L'idée était de moi et elle reflète la musique avec cette atmosphère froide, spatiale et magique. L'homme tombé dans la neige peut représenter la mort, le désespoir et la lumière entre les arbres peut représenter la maison, la destination, la naissance/guérison. Alors peut-être vous devriez appeler cette peinture Death And The Healing (La Mort et la Guérison) ;)

J.S: Il est plus qu'évident que vous êtes le compositeur des ces huit chansons, qui sont présentées dans cet album. Quelles ont été les principales difficultés auxquelles vous avez fait face dans la création de ces huit chansons, et combien cette expérience a-t-elle été différentes de celles que vous avez vécu avec Ensiferum ou ArthemesiA ?

Jari: La musique était plus facile à écrire, elle sort naturellement. Je ne suis pas rapide pour l'écriture musicale, mais quand je suis dans l'ambiance de la chanson, les paroles me viennent d'elles-mêmes. Dans Ensiferum et ArthemesiA, j'ai dû me pousser un petit peu, parce que j'avais à écrire dans un style/genre spécifique et je n'aimais pas vraiment ça. Par exemple,l'écriture que j'ai faite pour Ensiferum, j'ai vraiment dû entrer dans l'ambiance folk. Mais j'adore les styles de ces groupes aussi, alors ce n'était pas mauvais. Et j'adore les chansons que j'ai faites dans ces groupes.

J.S: Malheureusement la promo Nuclear Blast que j'ai dans les mains n'a aucune information quant aux textes de l'album. Pouvez-vous nous dire quelque chose à leur sujet ? Considérez-vous que les paroles sont aussi importantes pour un groupe que la musique elle-même ?

Jari Je pense que les paroles sont très importantes quand l'arrangement est judicieux. Elles ne doivent pas nécessairement avoir un message ou une histoire géniale ou des significations artistiquement profondes (bien que ce ne serait pas une mauvaise chose). Pour moi la chose la plus importante est que les paroles soient bien ajustées à la chanson et bien arrangées. Dans cet album les paroles parlent principalement de ma vie (dans la période 1996-2004). Mes sentiments, pensées, visions, rêves et même hallucinations. Il y a beaucoup de métaphores et ouais, de la merde artistiquement profonde aussi :).

J.S: Quoique votre soyez assez proche des pays comme la Suède et la Norvège, il y a quelque chose de différent au sujet des Finlandais et dans leur manière de s'exprimer par la musique. Pensez-vous que c'est parce que votre pays a un fond historique différent ?

Jari: Je suis sûr qu'il y a eu un effet et c'est la même avec toute la musique dans le monde, c'est au sujet de l'histoire. Mais je ne peux pas dire que j'adore la musique de beaucoup de pays aussinon plus. En ce moment j'explore quelques mélodies de style japonais, si belles et magiques. Vous pourrez en entendre dans le prochain album.

J.S: Ok, il est assez évident que, puisque pour l'instant le groupe se compose juste de vous et de Kai, les lives sont hors de question. Les lives sont cependant la meilleure manière pour un groupe de promouvoir leur musique auprès des gens, et cela, partout dans le monde. Les gars, comment allez-vous réaliser cette chose ?

Jari: Ouais c'est une situation un peu difficile, mais j'ai déjà deux autres membres: Oliver Folkin (guitare) et Jukka Koskinen (basse). Vous pouvez les voir dans la vidéo de Beyond The Dark Sun. (vous pouvez le vérifier sur www.nuclearblast.de). Il y a toujours beaucoup de choses à organiser, comme trouver un bon joueur de synthé,une bonne salle de répétition... ces chansons ne sont pas si faciles à jouer vous savez ;) Alors je ne peux pas vraiment beaucoup parler de l'avenir, mais j'espère que l'année prochaine nous serons organisés et prêts prêts à montrer de quoi nous sommes capables sur scène !

J.S: J'ai entendu que vous cherchiez à recruter d'autres musiciens dans le but de former un line-up approprié pour le groupe. Avez-vous à l'esprit des musiciens particuliers ? Nommez certains de ces musiciens avec qui vous seriez intéressé de travailler.

Jari: Je pense que la dernière réponse parle d'elle-même. Mais dans l'album/studio je n'ai jamais pensé à travailler avec quelqu'un en particulier, depuis que je me suis habitué à faire principalement tout seul et j'aime la liberté. Mais l'aide productrice de Devin Townsend serait P***** D'EXTRAORDINAIRE !

J.S: Les deux albums que vous avez enregistré dans le passé avec Ensiferum ont été réalisés par Spinefarm Records, donc vous avez choisi de travailler avec Nuclear Blast pour la réalisation de cet album. Pourquoi avez-vous choisi de travailler avec le label allemand et comment avez-vous conclu un accord avec eux ? Cet album va-t-il être le seul produit de votre collaboration, ou devons-nous nous attendre à d'autres albums sous la bannière Nuclear Blast dans les années à venir ?

Jari: Eh bien je n'ai pas choisi n'importe quoi, parce que je n'ai pas obtenu un accord de Spinefarm, j'ai un accord avec Nuclear Blast. Et le contrat était très bon, alors je l'ai fait. Après le show d'Ensiferum, ce type est venu me parler et a dit qu'il était le patron de NB. Je lui ai mentionné que j'avais mon propre matériel et il était très intéressé. Plus tard,j'ai mis 3 démos sur le CD et je l'ai envoyé à NB, ils ont adoré le truc et m'on offert un marché. C'est un accord de plusieurs albums; mais puisque je compte changer de style régulièrement, je leur enverrai toujours 3 démos et ils décideront si nous faisons l'album ou non.

J.S: Cela fait seulement une semaine que l'album est dans les bacs. Quelles sont vos attentes, et quels sont les points forts qui l'aideront à différer de toutes les autres réalisations ?

Jari: Eh bien naturellement j'espère qu'il se vendra bien, pour disposer ainsid'un meilleur budget pour le prochain album, et parce que j'ai fait beaucoup de sacrifices et j'ai travaillé très dur pour arriver à le sortir. Les points forts sont simplement que les chansons sont juste EXTRAORDINAIRES ! Et le jeu est tout bonnement INCROYABLE ! Et l'atmosphère entière est tellement grandiose que je ferais faire une crise cardiaque à votre grand-mère. :)

J.S: Wintersun est-il le seul projet auquel vous participez actuellement ? Sentez-vous qu'il y a des parts de votre créativité que vous ne pouvez pas exprimer à travers le groupe ?

Jari: Je suis également impliqué dans ArthemesiA en tant que guitariste et compositeur de chansons et nous enregistronsle 2ème album cet automne. J'ai également d'autres projets solo, que je veux faire dans l'avenir, ce sera du metal aussi, mais de différents styles. Il y a donc une abondance de manières d'exprimer ma créativité.

J.S: Quels sont les groupes ou artistes que vous voudriez nommer comme ceux qui vous ont le plus influencé en tant que musicien ?

Jari: KISS, W.A.S.P. dans les très jeunes années. Les plus grandes influences sont probablement Metallica/James Hetfield et Devin Townsend. Puis j'ai simplement écouté beaucoup de groupes/artistes comme: Skidrow, Megadeth, At the Gates, Dark Tranquillity, Dissection, Emperor, Satyricon, Symphony X, Steve Vai, Y.J.Malmsteen, Extreme (ouais, Nuno est génial !)... et la liste continue...

J.S: Eh bien Jari, merci pour cette interview. J'aimerais que vous disiez quelques mots aux personnes qui choisissent constamment Get Ready To Rock comme guide pour leur recherche journalière de bonne musique.

Jari VOUS ! Oui vous ! Qui venez juste de finir de lire mon blaablaa, corrompez-vous un petit peu et allez acheter WINTERSUN ! Merci pour l'Interview ! - Jari



Interview traduite de l'anglais par Eilika et Lynugja
Lien original: http://www.getreadytorock.com/pure_metal/wintersun_interview.htm



Commentaires